Points de vigilance et conseils sur le lac d'Orient

Avant de partir faire une session de pêche, consultez :
  • Les paramètres importants : Météo, vent, éphéméride 
  • Les Alertes éventuelles (bandeau rouge défilant) : Météo, vent, accessibilités des mises à l’eau, etc.
  • Les actualités qui peuvent impacter votre session de pêche : Activité spécifiques, compétitions, manifestations, etc.
  • Le niveau du lac, en particulier en fin de saison pour vous assurer que la cote mini autorisant la pêche n’est pas atteinte ou tangente (127,5 ngf).
  • Inspirez vous des consignes et conseils pour faire une session de pêche dans les meilleures conditions et en toute sécurité.
  • Téléchargez la carte du lac d'Orient sur l’application AVENZA : La carte géo localisée du lac vous permettra de vous situer à l’aide de votre smartphone ou tablette (sans besoin de réseau mais fonction GPS indispensable).

Points de vigilance particuliers

Le lac d’Orient est un lac pouvant être très exposé au vent, avec des conséquences à prendre en compte.
Image
La formation de houle
Celle-ci peut atteindre 1m et constituer un danger potentiel.
Selon la capacité des bateaux et des barques à affronter les vagues, les risques de prise d’eau et de chavirements peuvent êtres réels. Le nombre de personnes à bord et leurs comportement peuvent également augmenter ces risques.

Les dérives occasionnées par le vent
Si elles ne constituent pas un danger en soit, elles nécessitent de gérer au plus fin la puissance de vos batteries pour profiter de votre session de pêche et pour vous permettre la mise à l’eau en toute sécurité.
La promiscuité avec les autres usagers des lacs 
Soyez vigilants pour éviter toutes situations de collision avec les autres usagers (voile, planche, pédalo, jetski, etc.).

Une attention spécifique pour les float tub qui sont particulièrement exposés aux risques évoqués et qui doivent donc redoubler de vigilance pour une session de pêche sur le lac d’Orient en toute sécurité.

Mieux vaut adapter le choix de sa mise à l’eau en conséquence et prévoir une dérive occasionnée par le vent qui vous ramène au plus près de votre mise à l’eau (remontée au vent pour votre session) afin de sécuriser votre retour au mieux de la puissance résiduelle de vos batteries.
Image

Votre sécurité avant tout

Portez votre gilet de sécurité
  • Dans le bateau il ne vous sert pas à grand-chose,
  • Portez le en particulier si vous êtes seul à bord
  • Dans tous les cas si les conditions météos sont mauvaises ou se dégradent rapidement et augmentent les probabilités de situations délicates,
  • En fin de saison lorsque les risques d’hypothermie et de noyade sont les plus importants.
Attention aux déplacement dans vos bateaux
  • Par gros temps en particulier,
  • Si vous êtes plusieurs dans une embarcation, car les déplacement non coordonnés peuvent être une source de prise d’eau et de mises en danger en cas de chavirement.

Embarquez avec un téléphone portable
Assurez vous qu’il soit toujours chargé pour alerter en cas de difficulté.
Gardez un oeil sur les autres bateaux
  • Pour anticiper vos manœuvres et les leurs,
  • Pour éventuellement porter secours en cas de besoin.

Attention aux waders et cuissardes 
  • Pratiques pour la mise à l’eau,
  • Mais certains modèles peuvent se révéler dangereux si vous tombez à l’eau ensuite avec.

Vos obligations en pêchant sur le lac d'Orient

Respectez les heures de présence en bateau
  • Pêche et navigation interdite la nuit.
  • Vous ne pouvez donc pas être sur lac entre le coucher et le lever du soleil.

Respectez les zones de réserves et d’interdiction de pêche 
Tous les ans, des pêcheurs sont pris en défaut sur des zones d’interdiction, en particulier la réserve naturelle à Orient. 
Au delà des sanctions encourues, ces comportements apportent un discrédit de l’AAPPMA sur sa capacité à faire respecter le cadre réglementaire. 
La crédibilité auprès des institutions, des instances gestionnaires, du propriétaire des lacs et des partenaires associés s’en trouve également impactée.
Ces infractions n’appellent pas la clémence dans les sanctions.

Respectez le règlement intérieur de l’AAPPMA DES LACS, comme vous vous y engagez en prenant votre carte de pêche.

Propulsion thermique

La propulsion thermique est strictement interdite sur le lac d'Orient.
On peut voir quelquefois des voiliers traverser le lac au moteur thermique (dont certains avec des pêcheurs), mais également des bateaux de pêcheurs invoquer la défaillance de leur propulsion électrique pour se déplacer avec un moteur thermique et par la justifier d’avoir systématiquement un thermique et invoquer sa légitimité pour des questions de sécurité.
On peut également voir quelquefois des bateaux, plutôt de bonne taille et de bonne facture avec un moteur électrique avant dans l’eau et un thermique au ralenti derrière, qui ne semblent pas en danger imminent : une pratique pour gagner du temps de déplacement entre 2 dérives, et économiser leurs batteries.

ATTENTION : Ces comportements peuvent amener les pouvoirs publiques, le propriétaire et votre AAPPMA à demander un renforcement des contrôles et à prendre des mesures beaucoup plus drastiques suite à des comportements transgressifs constatés en trop grand nombre.
A l’instar de ce que l’on peut voir sur certains territoires : 
- Serez vous satisfait par une interdiction total de présence de moteurs thermiques sur les bateaux à Orient ?
- Le seriez-vous plus si vous êtes contraint d’enlever vos hélices pour les moteurs montés à demeure ?

Espérons que des comportements plus responsables à l’avenir nous éloignent de ce type de scénario. Encore une fois, des comportements marginaux de contournement risquent de contraindre la majorité qui se conforme à la règlementation.
Image
L’arrêté préfectoral de navigation actuellement en vigueur sur Orient, n’autorise que quelques cas d’utilisation des moteurs thermiques. Ces exceptions ne concernent pas les pêcheurs.
c’est à ce jour aux pêcheurs de gérer au mieux leur autonomie et leur sécurité en anticipant la disponibilité de leurs batterie, afin de disposer d’une propulsion électrique suffisante. Cette ressource doit être gérée pour couvrir la totalité de la session de pêche car c’est seul mode de propulsion motorisé qui est autorisé sur ce lac. Chacun doit donc se conformer à la règle, en dépit des débats légitimes et sécuritaires qui peuvent en découler.

Conseils et alertes pour la mise à l'eau

La configuration des lieux permet à chacun de ne pas perdre de temps inutilement.
En préparant son bateau sur la partie amont, vous limitez le temps d’utilisation de la zone de mise à l’eau et vous facilitez les rotations ce qui contribue donc à limiter les temps d’attente pour tous. 
Ne venez donc pas occuper la zone de mise à l’eau si votre bateau n’est pas prêt à pêcher.
Certains ne l’entendent pas forcément comme cela. Ils s’exposent à des mécontentements pour l’occasion fondées en ne respectant pas ces règles élémentaires et collectives de bon sens et de savoir vivre, encore une fois respectées par la majorité.

Attention à la zone ou vous préparez votre bateau ou le reconditionnez pour la route du retour : Les zones de circulation réservées aux cyclistes dans l’aire de mise à l’eau sont interdites au stationnement et peuvent donner lieu à verbalisation.
Optimisez le garage de votre ensemble voiture + remorque  pour permettre à un maximum de pêcheurs de se garer. 
Soyons compréhensif pour les carpistes, souvent lourdement chargés en matériels sur leurs bateaux et qui peuvent être amenés à stationner au plus près de l’eau pour les chargements et déchargements de véhicules. 
Image
  • Privilégier une mise à l’eau sur le port de Mesnil (cale du port no 2). En fin de saison, le niveau du lac est bas, et la mise à l’eau la plus sécure (et souvent la seule restante opérationnelle) se fait au port.
  • Les autres mises à l’eau sont soit inopérantes, ou très incertaines (envasement potentiel – isolement de votre ensemble…).
  • Soyez Vigilant à la configuration de la sortie de port pour l’accès au lac en fin de saison. Veillez à ne pas vous éloigner du chenal sous peine d’échouage.
  • La cale du port reste également en toute la saison la plus appropriée pour les bateaux de bonne taille (bass boat- coques de plus de 4 mètres).
    ATTENTION : cette mise à l’eau est victime de son succès. De bon matin, ou le soir, il y a souvent une forte affluence. Les pécheurs doivent éventuellement attendre pour mettre à l’eau leur bateau.

Surfaces exondées du lac

En fonction du niveau du lac, les surfaces se découvrent et l’eau laisse la place à la terre. Ces terres ainsi découvertes sont qualifiées de surfaces exondées.

La règlementation du parc et de la navigation :
  • Interdit la circulation et le parking des véhicules sur ces surfaces découvertes,
  • Elle fixe plus généralement les règles d’utilisation des abords du lac. 
En cas de transgression de cette règle (volontaire ou pas), le plus fréquent sur Orient, reste de façon récurrente le parking des ensembles sur les surfaces exondées de la mise à l’eau no 6, la gendarmerie peut être amenée à sanctionner cette dérive, en dépit d’une bienveillance observée. Il pourra vous en coûter 135€.

Période de no kill (graciations)

Le faible niveau du lac en fin de saison concentre le poisson sur des surfaces restreintes. Les prises sont donc facilités, ce qui peut mettre en péril un cheptel piscicole soumis à une forte pression de pêche à cette époque de fortes affluences.
Limiter la prise et le prélèvement prends donc tout son sens pour équilibrer le plaisir de la pêche avec un cheptel moins sollicité.
Pour cela le mode de pêche se limite aux leurres (pêche aux appâts naturels interdits).
Le prélèvement est également interdit pour préserver le cheptel piscicole du lac. 
Ces 2 mesures consenties par la majorité des pêcheurs permettent donc à chacun d’espérer des prises d’exceptions les années suivantes. Elles contribuent à la bonne réputation de ce lac.

La période de no kill est organisée de la façon suivante :
A compter du 2 novembre, seule la pêche aux leurres est autorisée,
  • A compter du 2 novembre, le prélèvement de tout poisson est interdit.

ATTENTION : 
En fin de saison, la tentation de déroger au règlement intérieur en matière de prélèvement de poisson peut être grande. Sachez que la garderie des lacs et l’ensemble du réseau de surveillance est plus particulièrement mobilisé à cette époque. Il peut vous en couter cher avec une interdiction temporaire de pêche pouvant aller jusqu’à 3 ans.
Image